Mutuelles chiens info vendée

Le choix d’une mutuelle pour animaux : Quels critères ?

Adopter un animal chez soi demande une grande responsabilité et parfois des surcoûts non négligeables. Toutefois, recourir à une mutuelle santé animalière allégera les charges à effectuer sur ce dernier. Mais sur quels critères se baser pour choisir une bonne agence ?

L’évaluation des différentes formules mutuelle santé

Avant même de vouloir choisir un forfait mutuelle

santé pour un an

imal de compagnie, il importe de connaître les possibilités proposées par les multitudes de compagnies d’assurances. Bien que les offres puissent être similaires, chaque compagnie propose différents contrats et des garanties variées. Par conséquent, les nouveaux propriétaires peuvent s’y perdre. Certes, tant de prestations et de tarifs seront mis à la disposition des consommateurs. En tout cas, on peut les regrouper en trois.

Premièrement, ceux qui ont un budget assez limité peuvent choisir la formule économique. Celle-ci est la moindre des choses à faire. Il faut toutefois faire attention puisque les contrats appartenant à ce niveau n’ont pas une couverture étendue. Seules les dépenses engagées par le maître ou la maîtresse de l’animal en cas de gros problèmes sont généralement remboursées. Deuxièmement, il est possible de trouver des formules confort. Cette solution couvre en partie les coûts se rapportant aux aléas importants ainsi que ceux liés aux maladies sans gravité. Troisièmement : les formules haut de gamme. On les nomme les contrats dit Premium. Non seulement ce dernier couvre la maladie, l’accident et l’hospitalisation, mais rembourse partiellement les dépenses concernant la prévention.

Les autres critères de choix à mettre en avant

De prime abord, il va falloir s’assurer de l’étendue des garanties proposées. Plus elle sera large, mieux l’animal de compagnie sera assuré. Par la suite, les risques de couverture maladie, accident, hospitalisation et autres encore sont à prévoir. Certes, il se pourrait bien que notre chien ou chat tombe malade sans que nous ne l’attendions. Par ce fait, bien évaluer le taux de remboursement nous permettra de définir la somme que nous pouvons investir dans une telle opération. Il faut alors savoir que le pourcentage peut varier de 10 % à 100 % selon le contrat. En ce qui concerne, par ailleurs, le plafond annuel de remboursement, sachez aussi que plus la cotisation sera chère, plus ce plafond sera revu à la hausse afin de supporter des traitements plus coûteux. D’ailleurs, la cotisation mensuelle sera déterminée en fonction de la formule choisie. A noter toutefois, que cette cotisation sera réglée mensuellement ou bien annualisée.

Cependant, il importe d’être vigilant en ce qui concerne la franchise. Il s’agit là d’un montant ou d’un pourcentage à la charge du propriétaire. On a tendance à se focaliser sur les remboursements des soins courants et jamais aux actes de préventions. Justement, les frais liés à ceux-là doivent être fixés par les compagnies d’assurance. Ils assureront le remboursement des factures suite à des actes vétérinaires, des aliments spécifiques ainsi que des produits préventifs tels que les vermifuges (en fonction du contrat et niveau de remboursement choisi). Autrement, il faut également faire attention au niveau du délai de carence. Le délai de carence fait référence au temps compris entre l’adhésion effective de l’animal au sein de l’agence assureur et la signature du contrat. Aussi, il faut noter que la plupart des compagnies d’assurance mettent des restrictions sur la signature de contrats en fonction de l’âge de l’animal.

N’hésitez pas à utiliser un comparateur mutuelle en ligne, c’est gratuit et sans engagement!